Employeurs : Diffusez gratuitement vos offres d'emplois vers des milliers de candidats en Afrique et dans le monde entier.

Candidats(es) : 100% Gratuit Déposez votre CV pour être informé(e) et repéré(e) par les recruteurs.

Chargé(e) en chef de foresterie (Expiration 01/12/2018)

Objectifs

Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux (PMR)). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique nécessaire aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

 

LE COMPLEXE :

Le Chef économiste et Vice-président de la gouvernance économique et la gestion du savoir est le porte-parole de la Banque pour les questions à caractère économique et le Vice-président du Complexe de la gouvernance économique et de la gestion du savoir. La Vice-présidence de la gouvernance économique et la gestion du savoir a pour rôle : i) d’assurer le leadership et la visibilité de la Banque dans les domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance financière et du développement socioéconomique ; de coordonner la production de travaux d’analyse qui éclaireront les politiques opérationnelles ; et ii) de mettre systématiquement l’accent sur le rôle essentiel du savoir, de l’expérience et des enseignements tirés, et sur leur impact tangible sur la transformation durable et inclusive de l’économie en Afrique. L’ECVP inspirera, génèrera et fournira un appui direct au Président et à la haute Direction de la Banque sur un large éventail de questions techniques et de gestion dans les vastes domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance des finances publiques, de la gestion et de l’économie sociale.

 

LE DÉPARTEMENT/LA DIVISION QUI RECRUTE

Au plan externe, le Centre africain des ressources naturelles (CARN) a pour mission d’aider les pays membres régionaux à améliorer les résultats de développement grâce à une gestion efficace des richesses générées par les ressources naturelles, en mettant à leur disposition des solutions pratiques pour les politiques, les lois et les décisions d’investissement dans le domaine. En interne, le Centre assure la cohésion des stratégies de la Banque dans les secteurs des ressources naturelles en offrant un cadre unique par lequel l’institution traite les questions liées à la gouvernance des ressources naturelles.

 

 LE POSTE :

Au sein du CARN, le/la Chargé(e) en chef de foresterie remplira les tâches suivantes :

1.  Prodiguer des conseils stratégiques à la Direction et diriger les opérations des experts du secteur et des consultants chargés de produire des documents d’information, de mener des études pays périodiques sur le secteur et de concevoir des boîtes à outils permettant de générer les connaissances nécessaires pour appuyer les programmes de renforcement des capacités des pays membres régionaux (PMR).

2.  Veiller à un équilibre entre les connaissances du secteur public et celles du secteur privé dans les domaines pertinents du travail du Centre. Coordonner les programmes visant à fournir des conseils aux PMR sur les réformes politiques, juridiques et institutionnelles qui ont trait aux questions d’analyse, de conception et de mise en œuvre des politiques.

3.  Jouer le rôle de point focal du Centre dans la gestion des relations et partenariats stratégiques avec les consultants et les partenaires institutionnels, ainsi que dans les rapports avec les organes pertinents de la Banque, les gouvernements régionaux et les entités du secteur privé

4.  Superviser les initiatives de plaidoyer et coordonner les programmes de développement du savoir mis en œuvre par les experts dans les domaines d’intervention convenus

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision du Chef de division et en collaboration avec d’autres collègues, le/la Chargé(e) en chef de foresterie fournira un appui aux activités de valorisation et de gestion des ressources forestières de la BAD. Il/elle assumera notamment les fonctions suivantes :

 

1.  faire autorité au sein de la Banque dans le domaine de la gestion des ressources forestières en fournissant une orientation stratégique aux opérations et en veillant à ce que les départements utilisateurs aient accès aux conseils spécialisés appropriés sur la foresterie ;

2.  aider les PMR à formuler et à mettre en œuvre des initiatives stratégiques pour la gestion des ressources forestières en mettant notamment l’accent sur la reconnaissance du rôle de la foresterie dans les zones arides, en tenant dûment compte des différents facteurs écologiques, sociaux et économiques ;

3.  aider les PMR à améliorer la transparence et la redevabilité dans la gestion de leurs ressources forestières et à identifier l’assistance attendue du CARN dans ces domaines, à travers notamment la promotion de mesures visant à renforcer les institutions et la gouvernance dans ce secteur et la clarification des droits et des modalités d’accès en ce qui concerne les communautés forestières ;

4.  jouer un rôle clé dans l’identification, le pilotage des initiatives et la sélection de nouvelles opportunités d’affaires (prêts et connaissances) dans le secteur de la sylviculture, en veillant au respect des stratégies de la Banque ;

5.  collaborer avec les ministères dans les pays à l’élaboration des politiques et des programmes de la Banque dans le domaine de la gestion des ressources forestières et, le cas échéant, participer au dialogue politique avec les autorités des PMR en vue notamment de promouvoir une gestion durable des ressources forestières et de renforcer l’importance de la sylviculture en tant que secteur productif susceptible de contribuer à la réduction de la pauvreté et à la création d’emplois ;

6.  identifier les principales possibilités de collaboration stratégique avec les donateurs multilatéraux et bilatéraux pour améliorer la gouvernance des ressources forestières en Afrique en engageant le dialogue avec eux sur les conseils en matière de politiques ainsi que sur le moyen d’industrialiser le secteur de la sylviculture ;

7.  contribuer sur le plan technique à l’élaboration des documents de stratégie pays et aux revues de portefeuille, notamment dans le domaine de la gouvernance des ressources forestières et de la valorisation des produits forestiers ;

8.  piloter et participer à la production de documents d’orientation, de synthèse et de lignes directrices clés sur le secteur de la sylviculture, en collaborant avec les pouvoirs publics, les universités/institutions de recherche, les organismes privés et les ONG ; et aider le Centre à élaborer des réponses appropriées aux enjeux liés à la foresterie et à l’utilisation des terres. À ce titre, il s’agira notamment de répondre aux demandes d’informations des médias et du public ;

9.  fournir des conseils techniques et un encadrement à d’autres experts en GRN au sein du CARN, du Complexe ECON, d’autres départements pertinents et des bureaux régionaux et pays de la Banque ;

10.  organiser, initier et/ou participer à la production et la gestion de connaissances et à la diffusion d’informations relatives à la gestion des ressources forestières, à travers notamment la rédaction des termes de référence, la sélection des consultants et la supervision des aspects techniques de leur travail ;

11.  servir de point focal en matière de gestion des ressources forestières en coordination avec d’autres parties prenantes au sein de la Banque et d’autres donateurs et partenaires de développement, en pilotant ou en contribuant à l’élaboration de nouvelles propositions de financement en vue d’obtenir et de gérer des budgets adéquats - tout en assurant la gestion des relations avec les donateurs et l’établissement des rapports à leur intention ;

12.  représenter la Banque à divers séminaires et conférences sur la gestion des ressources forestières ; organiser, co-organiser et participer à des séminaires et ateliers sur des questions stratégiques et pratiques, élaborer des projets, diffuser les résultats des recherches et renforcer les capacités ;

13.  exécuter toute autre tâche appropriée qui pourrait lui être confié par le directeur du Centre et la haute Direction.

Critères de sélection

1.  Être titulaire d’au moins un master, un diplôme d’études supérieures ou un diplôme équivalent en Sciences forestières et dans tout autre domaine connexe lié à la gestion des ressources naturelles.

2.  Justifier d’au moins sept (7) années d’expérience professionnelle pertinente acquise dans le secteur concerné, dans des organisations internationales, dans le milieu de la réglementation ou dans un groupe de réflexion spécialisé dans la fonction ou le secteur concerné.

3.  Justifier, de préférence, d’au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle dans la gestion des ressources naturelles, notamment l’élaboration de politiques, la planification de projets, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation. L’expérience acquise au sein des BMD et des organismes donateurs constitue un atout.

4.  Être un agent de changement et un professionnel expérimenté qui a fait ses preuves dans la conception, l’exécution et la publication de projets pour des clients internes et externes.

5.  Avoir une connaissance et une expérience pratique de l’environnement des politiques et des réglementations sectorielles, des initiatives sectorielles régionales, des programmes de développement régional et des protocoles pertinents.

6.  Posséder une expérience en matière de gestion des connaissances et de supervision des programmes de plaidoyer.

7.  Avoir acquis une expérience dans la conception et la mise en œuvre de processus consultatifs et des programmes de renforcement des capacités.

8.  Avoir une bonne connaissance de la région et de l’environnement des IFD.

9.  Justifier d’une connaissance et d’une expérience pratique de la mise en œuvre des principes de bonne gouvernance en matière de politique de gestion des ressources naturelles.

10.  Justifier de compétences avérées en révision et en rédaction de rapports.

11.  Connaître des personnes influentes en matière de politiques publiques.

12.  Faire preuve de vision et de compétence professionnelle sur les sujets traités par la Banque.

13.  Justifier d’une expérience en matière de conseil stratégique dans le domaine de la gestion des ressources naturelles.

14.  Avoir de solides compétences en matière de résolution de problèmes.

15.  Justifier d’une expérience avérée et de solides compétences en matière de gestion de projets.

16.  Manifester d’excellentes qualités interpersonnelles, faire preuve d’ingéniosité, avoir le souci du détail.

17.  L’expérience du secteur privé constitue un atout supplémentaire.

18.  Faire preuve d’innovation et de créativité.

19.  Avoir de solides aptitudes à la communication

20.  Posséder des qualités avérées en matière de planification stratégique.

21.  Avoir une bonne approche client.

22.  Être apte à travailler en équipe et à nouer des relations.

23.  Être capable de communiquer de manière efficace (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, et avoir de préférence une bonne connaissance pratique de l’autre langue.

24.  Savoir utiliser les applications standards de la suite Microsoft Office (Word, Excel, Access et PowerPoint).

25.  Une expérience dans l’utilisation des systèmes SAP serait un avantage.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES

POSTULER

Référence :
ADB/18/215
Contrat :
Poste(s) disponible(s) :
1
Expérience :
7 ans
Niveau d'étude :
BAC+5 (MASTER-DEA-DESS)
Lieu de travail :
COTE D’IVOIRE
Vous n'êtes pas autorisé à accéder au formulaire de candidature.

Sur Facebook

Alertes: restez informé