Employeurs : Diffusez gratuitement vos offres d'emplois vers des milliers de candidats en Afrique et dans le monde entier.

Candidats(es) : 100% Gratuit Déposez votre CV pour être informé(e) et repéré(e) par les recruteurs.

Chargé principal de l’éducation et du genre (Expiration 10/05/2019)

Objectifs

LA BANQUE :

 

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux).  Le programme de développement de la Banque vise à fournir un appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se focaliser sur les objectifs de sa Stratégie décennale (2013-2022) et garantir un meilleur impact sur le développement, la Banque a identifié cinq grandes priorités qui visent à accélérer ses réponses aux défis auxquels l’Afrique fait face. Il s’agit de l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

 

LE COMPLEXE :

 

La Vice-présidence chargée de l’électricité, de l’énergie, du climat et de la croissance verte » est un complexe sectoriel axé sur l’objectif prioritaire « Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie des High 5 de la Stratégie décennale de la Banque. Le Complexe vise à : i) élaborer les politiques et les stratégies dans ce domaine ; ii) fournir une solide expertise technique sectorielle aux régions, en constituant une réserve de personnes expérimentées pouvant être consultées pour leur expertise dans les transactions complexes ; iii) mettre au point de nouveaux instruments de financement ; iv) être le porte-parole de la Banque, en la représentant auprès des parties prenantes externes sur tous les aspects liés à l’objectif « Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ».

 

LE DÉPARTEMENT/LA DIVISION QUI RECRUTE :

 

Le Département du capital humain, de la jeunesse et du développement des compétences, au sein du Complexe agriculture, développement humain et social, pilotera la réalisation de la priorité « Amélioration de la qualité de vie des populations africaines » des High 5 et contribuera à la réalisation des autres High 5. Le département compte deux divisions, à savoir : la division de l’éducation, du capital humain et du développement des compétences qui se focalise sur l’intensification du soutien de la Banque à l’éducation, au capital humain et à l’emploi/aux moyens de subsistance ; et la division de la santé publique, de la sécurité et de la nutrition qui se consacre principalement au renforcement des systèmes de santé et à la nutrition pour le bien-être des populations humaines. Le Département abrite également divers initiatives et fonds fiduciaires pertinents. L’éducation et la formation professionnelle pour le développement et l’analyse du genre sont au cœur de l’approche du Département pour renforcer le rôle de la Banque en aidant les pays membres régionaux à renforcer le capital humain dont ils ont besoin pour la transformation économique dans le contexte de la mondialisation et la quatrième révolution industrielle.

 

La Division de l’éducation, du capital humain et de l’emploi se consacre au développement du capital humain, à la formation professionnelle, à la création d’emplois, à l’autonomisation et à la réduction de la pauvreté pour une qualité de vie et des moyens de subsistance améliorés et durables. Elle est chargée de :

  • Diriger les efforts de développement et de promotion des travaux d’ordre politique et stratégique de la Banque afin que les opérations identifiées, élaborées et exécutées par les pôles régionaux mettent effectivement en œuvre les politiques et stratégies sectorielles pertinentes de l’institution ;
  • Proposer une assistance technique ou des services consultatifs et fournir une expertise aux plateformes régionales en générant des connaissances pertinentes et en constituant une réserve de personnes expérimentées pouvant être consultées sur les questions techniques liées aux transactions complexes (communautés de pratique) ;
  • Promouvoir le développement de partenariats stratégiques avec des acteurs régionaux et mondiaux afin de mobiliser des ressources dans les secteurs du développement humain et social ; Contribuer directement aux activités des divers initiatives et fonds fiduciaires hébergés par le Département du capital humain, de la jeunesse et du développement des compétences, et fournir l’expertise nécessaire pour renforcer le rôle du vice-président en tant que porte-parole de la Banque auprès des auditoires externes ;
  • Veiller à la cohérence des activités de la Banque dans le domaine du développement humain et social dans toutes les régions.

 

LE POSTE :

 

La Division conduira le programme de la Banque en matière d’éducation, de capital humain et d’emploi. Elle favorisera les activités liées à l’amélioration de la réactivité du système de formation aux besoins du marché du travail et à la création d’emplois sur le continent. Plus concrètement, la division entreprendra des activités axées sur l’amélioration de la formation de base, post-élémentaire, technique et professionnelle, de l’enseignement supérieur, des sciences et de la technologie ainsi que des questions de genre dans l’éducation.

 

Dans ce contexte, les principaux objectifs du Chargé principal de l’éducation et du genre seront les suivantes :

  • Diriger les travaux du savoir sur l’analyse du genre dans l’éducation et la formation professionnelle pour le développement du capital humain dans les secteurs productifs ;
  • Fournir des conseils stratégiques documentés à la direction sur l’intégration de la dimension genre dans l’éducation et la formation professionnelle dans l’ensemble du complexe AHVP et dans divers complexes de la Banque se rattachant aux High 5 ;
  • Contribuer à l’élaboration de politiques et de stratégies sensibles à la dimension genre en matière d’éducation et de formation professionnelle pour le développement, en mobilisant notamment les atouts des secteurs privés ;
  • Appuyer la conception, le suivi et la supervision d’opérations non souveraines et complexes visant à promouvoir l’égalité du genre, l’éducation et la formation professionnelle dans les secteurs productifs.

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision du Chef de division de l’éducation, du capital humain et de l’emploi, et en étroite collaboration avec les parties prenantes internes et externes, le Chargé principal de l’éducation et du genre est chargé des fonctions suivantes :

 

1. Diriger l’intégration de la dimension genre dans l’éducation et la formation professionnelle et dans l’ensemble du département.

  • Fournir un leadership et un soutien dans l’intégration du genre dans le secteur de l’éducation ainsi que dans d’autres secteurs pertinents et les équipes de portefeuille dans le traitement et la supervision des programmes, y compris les opérations non souveraines (ONS).
  • Collaborer avec les chefs de projet et les équipes régionales pour concevoir et mettre en œuvre des programmes sectoriels d’appui au développement qui incluent la dimension genre et veiller à ce que les documents de projet établis par la Division tiennent dûment compte des questions du genre.
  • Participer et collaborer avec d’autres membres du personnel aux missions opérationnelles et à la rédaction des documents de projet afin de promouvoir la mise en œuvre du secteur de l’éducation de la Banque, en particulier en ce qui concerne la problématique de l’égalité des genres et pour améliorer son analyse dans les programmes au sein des divisions et des départements.
  • Préparer des rapports d’évaluation de projet qui tiennent compte de la dimension genre pour présentation au département, aux comités d’examen, la haute Direction et au Conseil d’administration.
  • Élaborer et promouvoir la mise en œuvre d’outils de suivi sensibles à l’égalité des sexes dans le domaine de l’éducation pour les interventions de développement du capital humain.
  • Diriger le mécanisme de coordination du Département du capital humain en matière d’éducation, en particulier en ce qui concerne les questions du genre.

 

2. Soutenir les partenariats en matière d’éducation et de capital humain aux niveaux international et régional afin d’améliorer l’éducation et la promotion de l’égalité des sexes pour la transformation économique. Il s’agira notamment de :

  • Diriger le développement de partenariats stratégiques (y compris les partenariats public-privé avec les secteurs productifs) dans le domaine de l’éducation et de l’égalité des sexes autour des domaines essentiels de l’éducation et la formation technique et professionnelle (EFTP), des sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STEM), des sciences, technologies et innovations (STI) et de l’exploitation des technologies numériques.
  • Établir et maintenir des relations solides avec les institutions du secteur privé, les partenaires multilatéraux/bilatéraux et les institutions gouvernementales afin de développer une réserve conséquente d’opportunités d’investissement sexospécifique dans l’éducation.
  • Fournir un leadership technique, un appui aux approches et aux événements de partage du savoir et des leçons avec les parties prenantes internes et externes.
  • Suivre l’avancement des projets sous le prisme de l’égalité hommes-femmes par des visite sur le terrain ou sur place et préparer des rapports pertinents (y compris, entre autres, le rapport trimestriel sur l'état du portefeuille (REP) et les rapports d’achèvement de projet (RSE/RAP) pour présentation à la haute Direction comme rapports périodiques sur les progrès réalisés.
  • Représenter la Banque aux réunions techniques sur l’éducation et l’égalité des sexes sur les questions de développement. Assurer la liaison et appuyer les interventions dans le domaine de l’éducation et du genre.

 

3. Gestion et partage du savoir

  • Diriger les travaux de recherche sur les analyses de la dimension genre dans l’éducation et la formation professionnelle pour le développement du capital humain dans le secteur productif.
  • Jouer un rôle de premier plan dans le partage du savoir avec les clients, le personnel et les partenaires au développement de la Banque, en particulier en matière d’éducation et de genre.
  • Fournir des orientations et diriger l’élaboration de politiques et de documents stratégiques intégrant la dimension genre dans l’éducation et la formation professionnelle pour le développement économique.
  • Effectuer des évaluations par les pairs à d’autres collègues afin de partager le savoir et les informations relatives au genre dans le domaine de l’éducation dans chaque secteur.
  • Conduire des études et des interventions de renforcement des capacités dans les domaines de l’éducation et du genre.
  • Diffuser périodiquement des informations essentielles sur l’éducation en matière de genre et la formation professionnelle afin de sensibiliser le personnel de la Banque.
  • Exécuter d’autres tâches assignées par le superviseur.

Critères de sélection

  • Avoir au minimum un Master ou son équivalent en éducation et genre avec une bonne connaissance de l’analyse quantitative et qualitative du genre ainsi que des enjeux politiques qui conditionnent le développement des compétences pour la transformation économique ;
  • Avoir au moins six [6] années d’expérience professionnelle pertinente dans le domaine de l’éducation et du genre ; 
  • Avoir la capacité de comprendre les problèmes complexes de l’éducation, du genre et du développement humain, d’identifier les questions clés et de recommander des solutions pragmatiques ;
  • Avoir une bonne connaissance des systèmes éducatifs, des questions de genre et de développement en Afrique ;
  • Avoir une excellente capacité analytique et d’analyse de genre, présenter des rapports et des notes en utilisant à la fois des informations quantitatives et qualitatives ;
  • Maîtriser et comprendre les approches multisectorielles de l’éducation, le genre et le développement des compétences, les partenariats en Afrique, ainsi que la capacité professionnelle d’établir des partenariats et de fournir des services qui répondent à la fois aux besoins immédiats et aux intérêts à long terme des clients au sein et en dehors des institutions ;
  • Être en mesure de diriger et d’appuyer l’intégration du genre dans le secteur de l’éducation ainsi que dans d’autres secteurs et au sein des équipes de portefeuille en charge du traitement et de la supervision des programmes, notamment ceux des ONS ;
  • Avoir une approche novatrice et être capable d’intégrer le genre, l’éducation et la formation professionnelle dans les autres secteurs ;
  • Avoir la capacité de mobiliser, de soutenir et de motiver les autres à mettre en œuvre des méthodes de travail efficaces ;
  • Avoir la capacité de réaliser des travaux de haute qualité dans des délais très courts ;
  • Avoir la capacité de communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue ;
  • Avoir des compétences dans l’utilisation des applications standards de la Suite Microsoft Office ; la connaissance de SAP est souhaitable.

 

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

POSTULER

Référence :
ADB/19/072
Contrat :
Poste(s) disponible(s) :
1
Expérience :
6 ans
Niveau d'étude :
BAC+5 (MASTER-DEA-DESS)
Lieu de travail :
COTE D’IVOIRE
Vous n'êtes pas autorisé à accéder au formulaire de candidature.

Sur Facebook

Alertes: restez informé