Employeurs : Diffusez gratuitement vos offres d'emplois vers des milliers de candidats en Afrique et dans le monde entier.

Candidats(es) : 100% Gratuit Déposez votre CV pour être informé(e) et repéré(e) par les recruteurs.

Chargé supérieur en énergie (Expiration 11/11/2018)

Objectifs

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution de développement panafricaine qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux).  Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été définis, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.

 

LE COMPLEXE :

La Vice-présidence du développement régional, de l’intégration et de la prestation de services est chargée de veiller à la pertinence opérationnelle, à l’efficience et à l’efficacité des activités et programmes opérationnels du Groupe de la Banque. La Vice-présidence s’assurera que la Banque opère efficacement dans l’ensemble de ses pays membres régionaux et supervisera l’exécution complète de tous les aspects des activités des directions régionales de la Banque.

 

LE DÉPARTEMENT RECRUTEUR :

Le Complexe de développement régional, d’intégration et de prestation de services de la Banque compte cinq (5) directions chargées du développement régional, de l’intégration et de la prestation de services (RDIBD), dont une par région : Afrique du Nord, Afrique australe, Afrique de l’Est, Afrique de l’Ouest et Afrique centrale. Chaque direction régionale est dirigée par un directeur général (DG) et est dotée de fonctions sectorielles et de capacités administratives pertinentes pour pouvoir assurer une prestation rapide de services aux pays clients. Les directions régionales fournissent aux bureaux-pays de leurs régions l’orientation stratégique et sont chargées des opérations, du développement des activités, de la gestion des projets et de la réalisation effective globale des Cinq grandes priorités (High 5) de la Banque, à savoir : « Éclairer l’Afrique et l’Alimenter en énergie », « Nourrir l’Afrique », « Industrialiser l’Afrique », « Intégrer l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines ».

 

La création des bureaux pays répond au besoin de renforcer le dialogue stratégique entre la Banque, les gouvernements et les autres parties prenantes. Elle vise également une amélioration des fonctions opérationnelles du Groupe de la Banque, y compris dans le secteur de l’énergie, par un appui à l’identification, au démarrage et au suivi des projets/programmes en vue d’améliorer la qualité du portefeuille et de coordonner l’aide avec d’autres partenaires au développement en Afrique.

 

LE POSTE :

Le Chargé supérieur en énergie est responsable de la création, du traitement, de la supervision et de la gestion globale du portefeuille de projets du secteur de l’énergie. Il/elle a également à charge, de mener le dialogue stratégique sur les principaux enjeux du secteur énergétique.

 

Le titulaire s’occupera aussi de la gestion des projets et de l’administration des prêts liés au secteur énergétique du portefeuille du Groupe de la Banque à Madagascar, tel que défini dans les fonctions et responsabilités du bureau-pays, y compris la coordination des programmes connexes avec le gouvernement, la société civile et les organismes locaux, le secteur privé et les partenaires au développement.

 

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision du responsable sectoriel région, énergie et infrastructure (RDGS1) et du Chef de bureau-pays, le Chargé supérieur en énergie assumera les tâches suivantes :

 

Développement des activités et gestion des réserves de projets

  • Apporter au gouvernement et aux équipes de la Banque un appui dans la création, la préparation, l’approbation, la structuration et la mise en œuvre de projets tant pour les opérations souveraines (OS) que non souveraines (ONS) ;

·       Soutenir et participer aux missions d’identification, de préparation et d’évaluation du secteur énergétique, en collaborant avec l’équipe sectorielle, en facilitant notamment l’accès aux informations et en soutenant la préparation de la documentation relative aux missions ;

·       Examiner diverses propositions du secteur de l’énergie et les communications envoyées à la Banque par les partenaires publics et privés, y compris les clients de la Banque, et informer l’équipe sectorielle des possibilités de développement des affaires ;

·       Collaborer en interne avec des collègues en vue de la mobilisation de ressources supplémentaires de la Banque pour des projets énergétiques au Madagascar y compris des ressources provenant de fonds fiduciaires et d’instruments de financement dédiés, de fonds de financement climatique et des facilités de préparation de projets ;

·       Assurer la liaison avec d’autres partenaires de développement et maintenir, sous la direction du Chef de bureau-pays, un dialogue institutionnel afin d’identifier les possibilités de cofinancement et d’autres partenariats.

 

Gestion du portefeuille

  • Assurer le suivi de la réserve de projets de la Banque dans le secteur énergétique du pays, tant dans les projets des secteurs privés que public, et en superviser l’exécution ;
  • Diriger la mise en œuvre des projets dans le secteur de l’énergie, en apportant une expertise pour la préparation des termes de référence (TOR), des demandes de propositions (DP), des appels d’offres pour l’acquisition de biens et/ou de services conformément aux règles de passation des marchés de la Banque ;
  • Assurer la supervision du portefeuille de la Banque dans le secteur de l’électricité, examiner les rapports de suivi et évaluation pertinents ainsi que les inspections sur le terrain, le cas échéant, et proposer des mesures pour remédier aux faiblesses opérationnelles importantes ;
  • Assurer la qualité du portefeuille en suivant les indicateurs appropriés dans le tableau de bord de l’entreprise et en prenant les mesures appropriées pour assurer la qualité du portefeuille de projets et remédier aux blocages dans l’exécution des projets ;
  • Conseiller et aider les organismes d’exécution des projets/programmes du secteur de l’énergie sur les enjeux, contraintes et priorités du secteur, les aspects techniques des projets ainsi que les règles et procédures de la Banque, en particulier en ce qui concerne l’achat de biens, de travaux et de services ainsi que les procédures de décaissement ;
  • Veiller à la préparation en temps opportun du rapport de supervision des projets et des rapports d’achèvement de projet ;
  • Assurer le suivi des recommandations issues des supervisions, des revues à mi-parcours, des revues de portefeuille et des missions d’audit comptable sur les projets/programmes énergétiques, en accordant l’attention nécessaire au suivi et évaluation des projets.

 

Production de connaissances, dialogue sur les politiques et coordination

  • Contribuer à la préparation des évaluations du secteur de l’énergie et d’autres travaux d’analyse et de diagnostic en amont ;
  • Donner des conseils sur les questions de politique relatives au développement du secteur énergétique au Madagascar, y compris sur la promotion de politiques propices à l’amélioration de l’électricité ainsi que dans d’autres domaines d’activité (création d’un environnement favorable aux investissements du secteur privé dans des projets énergétiques, gouvernance d’entreprise) ;
  • Soutenir le dialogue avec les gouvernements sur les principaux enjeux du secteur ;
  • Contribuer à la préparation d’énoncés de politique, de documents, de mémoires et de divers rapports sur les questions relatives au secteur de l’énergie et d’autres domaines pertinents pour le Département de l’énergie, de l’environnement et du changement climatique ;
  • Représenter la Banque à des conférences, séminaires et ateliers nationaux ; participer à des événements et à des groupes du secteur de l’énergie sur des questions liées au développement du secteur et fournir des rapports réguliers au chef de bureau-pays et au responsable sectoriel ;
  • Contribuer au renforcement de la coordination et du dialogue avec d’autres donateurs sur les activités liées aux projets et programmes énergétiques, et participer à des groupes thématiques sectoriels ;
  • Entreprendre toute autre tâche éventuellement confiée par le chef de bureau-pays.

Critères de sélection

1.     Être titulaire d’au moins une maîtrise en économie, finance, génie électrique, génie civil ou génie électromécanique ou dans des domaines connexes. Une formation supplémentaire en gestion et/ou en économie constitue un atout ;

2.     Avoir au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente et des compétences analytiques avérées dans les domaines suivants : formulation de la stratégie du secteur de l’électricité ; financement de projets énergétiques (publics et privés) ; structuration de montages financiers pour le financement de projets d’infrastructure ; gestion et exploitation des services publics de production, de transport et de distribution d’électricité ; planification et conception de systèmes électriques ; gestion de projets; administration de contrats ; établissement des coûts de projets d’infrastructure ;

3.     Avoir une expérience dans la mise en œuvre de projets en collaboration avec des institutions du secteur public et/ou des institutions bilatérales et multilatérales de financement du développement, constituera un atout supplémentaire pour ce poste ;

4.     Avoir une capacité avérée à agir dans le cadre d’un dialogue de haut niveau avec les gouvernements et dans un contexte politiquement sensible ;

5.     Avoir de solides compétences en réseautage et la capacité de coordonner différentes parties prenantes et intérêts ;

6.     Faire preuve d’un grand esprit d’équipe et d’une capacité avérée à travailler en équipe avec divers intervenants souvent basés dans des lieux géographiques différents ; 

7.     Avoir le sens de l’initiative et la capacité de travailler avec relativement peu de supervision ou d’orientation;

8.     Avoir la capacité de lancer et de gérer les innovations et le changement ;

9.     Avoir une bonne connaissance de la gestion de projets et des procédures d’identification des projets dans les institutions de développement, les organisations multilatérales, notamment la Banque africaine de développement, constitue un avantage supplémentaire ;

10.  Avoir d’excellentes aptitudes en communication écrite et orale en anglais ou en français, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue

11.  Maîtriser l’utilisation des logiciels standards de la Banque (par exemple, Microsoft Office Suite pour le traitement de texte, les tableurs, les bases de données et les présentations) ; la connaissance de SAP est souhaitable.

LE PRÉSENT POSTE N’OUVRE PAS DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI INTERNATIONAL. (LE TITULAIRE DU POSTE SERA CONSIDÉRÉ COMME MEMBRE DU PERSONNEL LOCAL ET NE BÉNÉFICIERA PAS DU STATUT DE FONCTIONNAIRE INTERNATIONAL).

POSTULER

Référence :
ADB/18/200
Contrat :
Poste(s) disponible(s) :
1
Expérience :
5 ans
Niveau d'étude :
BAC+4 (MAITRISE)
Lieu de travail :
Afrique
Vous n'êtes pas autorisé à accéder au formulaire de candidature.

Sur Facebook

Alertes: restez informé