Employeurs : Diffusez gratuitement vos offres d'emplois vers des milliers de candidats en Afrique et dans le monde entier.

Candidats(es) : 100% Gratuit Déposez votre CV pour être informé(e) et repéré(e) par les recruteurs.

Directeur Général Adjoint, RDGC (Expiration 30/04/2019)

Objectifs

LA BANQUE :

 

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines dans lesquels les interventions devront s’intensifier ont été identifiés, à savoir : l'énergie, l'agro-industrie, l'industrialisation, l'intégration et l'amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.

 

LE COMPLEXE :

La Banque a procédé à une restructuration et met actuellement en place le Complexe chargé du développement, de l’intégration et de la prestation de services à l’échelle régionale, qui vise principalement à renforcer les capacités régionales et à rapprocher la Banque des régions pour une meilleure prise en charge des activités des clients. Cinq plateformes régionales dirigées chacune par un Directeur général ont été créées, à savoir : l’Afrique australe, l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique de l’Est et l’Afrique centrale.

 

LE DÉPARTEMENT RECRUTEUR :

Les différents bureaux extérieurs de la Banque relèvent de l’une des cinq (5) plateformes régionales de développement, d’intégration et de prestation de services. La plateforme supervise un ensemble composé de de bureaux extérieurs et de liaison, ainsi que de pays où la Banque ne dispose pas de bureaux. Le directeur général adjoint rend compte au directeur général des activités de la région dans laquelle ils sont affectés. Chaque plateforme accueillera les opérations pertinentes, les fonctions de mise en œuvre de projets et de développement des activités et des capacités administratives dans un service partagé pour un déploiement rapide dans les différents pays, afin de contribuer à l’efficacité de la Banque sur le terrain.

 

LE POSTE :

 

La Banque recrute un Directeur Général Adjoint pour occuper le poste vacant de la Région Afrique Centrale.

Le Directeur Général Adjoint dirigera les activités de développement et de prestation de services de la Banque africaine de développement pour des investissements souverains et non souverains et fournira des services consultatifs au pays hôte du centre de ressources concerné ainsi qu’aux pays de la région ne disposant pas de Responsable pays. Il/elle appuiera les équipes de la Banque dans l’exécution des opérations, la gestion et l’expansion des portefeuilles et les dirigera dans l’exécution des projets et des programmes de travail pertinents, y compris dans les cinq domaines prioritaires de la Banque. Il établira et maintiendra de solides relations avec les partenaires institutionnels, bailleurs de fonds et représentants de haut niveau du pays, ainsi qu’avec les organisations gouvernementales et non gouvernementales, en vue de maximiser l’impact sur le développement et l’efficacité des interventions de la Banque africaine de développement, contribuant ainsi au développement global des pays, y compris du secteur privé. En tant qu’adjoint du Directeur général, il dirige les opérations régionales en l’absence de ce dernier.

Fonctions et responsabilités

Responsabilités spécifiques du poste

Gestion du portefeuille des pays

  • Initier et diriger le dialogue avec les pouvoirs publics et le secteur privé sur les questions systémiques liées à la gestion du portefeuille, à l’amélioration de la performance et de la qualité des opérations de la Banque sur la base d’un cadre de résultats convenu, qui sera évalué en se fondant sur des indicateurs et objectifs clés ;
  • Recenser et traiter les questions intersectorielles et spécifiques au portefeuille du pays et conseiller les équipes pays sur la conception, la mise en œuvre et la supervision du portefeuille ainsi que sur le développement de nouvelles activités ;
  • Superviser tous les aspects liés à la gestion du portefeuille, souverains et non souverains, pour garantir la qualité à l’entrée et pendant la mise en œuvre, notamment le suivi des performances, conformément aux politiques, stratégies, directives et lignes directrices de la Banque ;
  • Examiner en permanence le portefeuille des pays, les opérations des pays et les programmes de travail afin de s’assurer qu’ils sont alignés sur le nouveau modèle de développement et de prestation de services ;
  • Examen de la capacité - Examen permanent des ressources actuelles (humaines et autres) pour s’assurer que le bureau dispose de capacités nécessaires pour exécuter tous les programmes de travail pertinents, y compris pendant les périodes de pointe et pour les projets à long terme ;
  • Initier et appuyer la mobilisation des ressources dans le pays et suivre les activités y afférentes, y compris les contributions de contrepartie, les possibilités de cofinancement, ainsi que les évaluations des politiques et des institutions nationales ;

Gestion des relations

  • Gérer et développer les relations avec les principaux clients (pouvoirs publics, autorités centrales et locales et acteurs privés) au plus haut niveau et positionner la Banque africaine de développement (BAD) comme le partenaire de choix capable de financer les opérations de développement à fort impact du pays. Établir des relations avec les principaux intervenants (organismes de réglementation, entreprises, ONG et investisseurs institutionnels et privés) ;
  • Établir et entretenir de solides relations avec les ministères sectoriels afin de créer, traiter et gérer une réserve de projets d’investissements de haute qualité en pleine croissance et soutenir des activités économiques et sectorielles proactives et stratégiques ainsi que le développement et la gestion de portefeuille afin de répondre aux objectifs ciblés de la BAD ;
  • Faire preuve de tact et de respect du protocole, en particulier lorsqu’il s’agit de traiter avec les autorités du pays hôte et de protéger la réputation et l’image de la Banque dans le pays.

Élaboration de stratégie

  • Élaborer et mettre en œuvre, en consultation avec le Directeur général, une stratégie intégrée d’investissement et de conseil pour les activités de la BAD, notamment les priorités nationales et les objectifs commerciaux des principaux groupes industriels ; et les principaux engagements, en mettant un accent particulier sur le Top 5 et d’autres projets à fort impact alignés sur la stratégie de la Banque visant à appuyer les efforts de développement du pays ;
  • Diriger/coordonner le renforcement des capacités, pour permettre au pays de collaborer avec les principaux acteurs impliqués dans le développement durable, inclusif et écologique du pays ;
  • Évaluer la situation et fournir des conseils à la Banque et au pays en accordant une attention particulière à la prise en compte de la situation de fragilité, le cas échéant, et en soutenant un développement du pays à l’épreuve du changement climatique.
  • Soutenir l’alignement de la stratégie pays sur le Top 5 des priorités de la Banque ;

Évaluation de la fragilité

  • Effectuer les évaluations de la fragilité selon les besoins ;
  • Veiller à ce que la dimension fragilité soit prise en compte lors de la conception et de la mise en œuvre des opérations du Groupe de la Banque dans le pays ;

Recensement des opportunités

  • Identifier les domaines dans lesquels la Banque peut induire le développement durable, inclusif et écologique au moyen d’innovations fondées sur une connaissance approfondie des marchés locaux et des pratiques exemplaires découlant de l’expérience internationale de la Banque. Tirer parti de l’expertise d’autres partenaires de développement, notamment en ce qui concerne le dialogue avec les pouvoirs publics, la mobilisation des ressources et les possibilités de cofinancement ;
  • Développer les connaissances pour s’assurer que la BAD travaille étroitement et en collaboration avec les parties prenantes concernées dans le pays. Développer et entretenir des relations avec ces parties prenantes et recenser les opportunités d’affaires en tenant compte de la stratégie de la BAD, de l’avantage comparatif et des politiques, instruments, procédures et produits opérationnels ;
  • Recenser et lancer des initiatives directement liées aux cinq domaines prioritaires de la Banque ;

Communication externe

  • Développer localement le « label » BAD, en s’appuyant sur la marque et la stratégie globale de communication, notamment en collaborant avec la société civile, les organisations non gouvernementales et les médias locaux.

Visibilité de la BAD

  • Représenter et assurer la visibilité, notamment en organisant/participant à des événements de haut niveau (visites de haut niveau, rencontres, séminaires, événements commerciaux et conférences) ;

Gestion de la qualité

  • Assurer la qualité et la performance du portefeuille pays ; veiller à ce que tous les rapports et toutes les présentations sont délivrés à temps et sont de très bonne qualité ; collaborer avec les équipes pays et les responsables concernés pour atteindre les objectifs assignés conformément aux KPI ;
  • Jouer un rôle de premier plan et conseiller l’équipe pays sur les développements économiques, politiques, sociaux et autres concernant les opérations de la Banque dans le pays ;

Gestion du bureau pays

  • Diriger, gérer, développer et encadrer la performance des équipes pays en veillant à ce qu’elles soient performantes, bien motivées, innovantes et bien formées ; qu’elles présentent des résultats clairs et demeurent très attachées à la réussite des opérations de la BAD dans le pays ;
  • Assurer la fonction de Responsable pays pour les pays n’en disposant formellement pas ;
  • Superviser le personnel des équipes pays, assurer le développement de leur carrière et les évaluer au besoin ;
  • Préparer, superviser et gérer l’exécution du budget du bureau extérieur et soumettre des rapports périodiques conformément aux règles de gestion budgétaire de la Banque, le cas échéant ;
  • Planifier et superviser les services administratifs, financiers et d’appui requis ; établir les rapports budgétaires et financiers ; autoriser les dépenses, les mesures relatives au personnel, les acquisitions et autres mesures administratives et veiller à la meilleure contribution possible du système d’enregistrement des temps (ATRS) au système de comptabilité analytique (CAS) de la Banque, le cas échéant ;
  • Assurer la liaison et travailler en étroite collaboration avec le personnel d’autres départements sur des questions telles que les audits du bureau pays, les ressources humaines, la réserve de projets dans les SRA, la gestion du portefeuille dans le BPPS, la gestion de l’actif (CHGS) et les questions informatiques (CHIS) le cas échéant ;

Gestion des recommendations d’audit

  • Initier les mesures correctives nécessaires pour prendre en compte l’ensemble des constatations d’un audit et empêcher toute répétition de celles-ci ;

Dialogue avec le pays

  • Assurer une collaboration et un dialogue de haut niveau avec le corps diplomatique, les hauts fonctionnaires, les représentants des ministères et de la Présidence afin de promouvoir l’intérêt et la mission de la BAD.

Promotion de la mission et de l’objet du Complexe/plateforme régionale

  • Fournir un appui opérationnel direct et indirect qui contribuera à l’obtention de résultats dans le pays concerné par le biais de la plateforme régionale ;

Gestion du personnel

  •  Motiver régulièrement le personnel et gérer les rapports directs pour obtenir un rendement maximal.

Critères de sélection

  1. Être titulaire au moins d’un Master ou d’un diplôme équivalent en administration des affaires, relations internationales, sciences politiques, économie ou dans un autre domaine connexe ; un certificat/une formation ou un diplôme en gestion/commerce ou leadership serait un atout.
  2. Justifier d’une expérience vaste et progressive d’au moins neuf (9) années dans les opérations de programme pays au sein d’une organisation internationale, y compris de préférence trois (3) années à un niveau d’encadrement ou de direction ;
  3. Expérience de haut niveau dans la gestion macroéconomique, en particulier dans les finances publiques et la dette ;
  4. Une expérience et une expertise de gestion de portefeuille en tant qu’économiste seraient un atout, et des antécédents dans le développement et la prestation de services seraient clairement un avantage ;
  5. Excellentes aptitudes analytiques, forte capacité à analyser les actions du point de vue des parties prenantes et à traduire la réflexion stratégique en un plan d’action convaincant ;
  6. Capacité éprouvée à prendre des risques et des décisions efficaces, opportunes et bien senties ;
  7. Capacité à fonctionner efficacement dans un cadre de gestion matricielle, en tant que chef d’équipe et membre d’équipe.
  8. Capacité à «vendre» une idée pour solliciter un soutien pour le cofinancement dans un projet ou pour générer de nouvelles affaires pour la banque;
  9. Connaissance solide et bonne compréhension de l’économie politique, ainsi que des questions socioéconomiques et de développement en Afrique, en particulier de la région d’affectation ;
  10. Excellentes compétences en communication écrite et orale en anglais et/ou en français, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue. La maîtrise du portugais pour les pays lusophones et de l’arabe pour les pays nord-africains serait un avantage.
  11. Maîtrise des logiciels couramment utilisés à la Banque (Suite Microsoft Office), de préférence SAP.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

POSTULER

Référence :
ADB/19/029
Contrat :
Poste(s) disponible(s) :
1
Expérience :
9 ans
Niveau d'étude :
BAC+5 (MASTER-DEA-DESS)
Lieu de travail :
CAMEROUN
Vous n'êtes pas autorisé à accéder au formulaire de candidature.

Sur Facebook

Alertes: restez informé