Employeurs : Diffusez gratuitement vos offres d'emplois vers des milliers de candidats en Afrique et dans le monde entier.

Candidats(es) : 100% Gratuit Déposez votre CV pour être informé(e) et repéré(e) par les recruteurs.

Spécialiste de la gestion des ressources en eau (Expiration 03/05/2019)

Objectifs

LIEU D’AFFECTATION :

 

PRÉTORIA, AFRIQUE DU SUD

 

LA BANQUE :


La Banque africaine de développement (BAD) est la première institution multilatérale de financement du développement qui promeut la croissance et le progrès social en Afrique. La BAD vise principalement à réduire la pauvreté et à améliorer les niveaux de vie par la mobilisation de ressources sur le continent comme à l’étranger, et à fournir une assistance technique et financière aux projets et programmes de développement en Afrique.

LE COMPLEXE :

La Vice-présidence chargée « du développement régional, de l’intégration et de la prestation de services » (RDVP) est responsable de la pertinence, de l’efficience et de l’efficacité opérationnelle des programmes opérationnels et des activités du Groupe de la Banque. Elle veillera à ce que la Banque fonctionne efficacement dans l’ensemble de ses pays membres régionaux et assurera le contrôle de la mise en œuvre complète de l’ensemble des aspects des Directions régionales de la Banque.

Le Complexe de l’agriculture et du développement humain et social (AHVP) supervise la mise en œuvre de deux des cinq objectifs visés, à savoir « Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines ». Il est composé de cinq départements : (i) Développement de l’agriculture et de l’agro-industrie ; (ii) Finance agricole et développement rural ; (iii) Genre, femmes et société civile ; (iv) Eau et assainissement ; et (v) Capital humain, emploi des jeunes et développement des compétences.

LE DÉPARTEMENT RECRUTEUR :

Au sein du Complexe RDVP, la Banque a mis en place cinq (5) directions, dont une dans chaque région de l’Afrique, à savoir : l’Afrique du Nord, l’Afrique australe, l’Afrique de l’Est, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale. Chaque direction régionale est dirigée par un directeur général et est dotée de fonctions sectorielles et de capacités administratives pertinentes lui permettant d’offrir dans les meilleurs délais des services aux pays clients. Les Directions régionales fournissent aux bureaux pays de leurs régions une orientation stratégique globale et sont chargées des opérations, du développement des activités, de la gestion des projets et de la réalisation effective globale des High 5 de la Banque. Le poste à pourvoir relève de la Direction régionale pour l’Afrique australe (RDGS) et est basé à Pretoria en Afrique du Sud.

La mission du Complexe Agriculture, développement humain et social est de contribuer aux efforts de la Banque visant à réduire la pauvreté et à promouvoir le développement durable dans les pays membres régionaux. notamment : 1) en contribuant à l’élaboration de stratégies nationales et régionales et en renforçant les connaissances sectorielles ; et 2) en se focalisant sur le montage et la présentation de projets/programmes aux fins d’approbation des opérations définies dans le cadre des cinq grandes priorités. Le Département de l’eau et de l’assainissement (AHWS) est responsable de la coordination des activités de la Banque dans le secteur de l’eau et de l’assainissement en vue de renforcer les synergies et de contribuer à la réalisation de l’ensemble des cinq grandes priorités. La Facilité africaine de l’eau (FAE) est placée sous l’égide de l’AHWS.

La Facilité africaine de l’eau (FAE) est une initiative du Conseil des ministres africains de l’eau (AMCOW) visant à mobiliser des ressources pour financer les activités de facilitation et d’investissement dans le secteur de l’eau en Afrique. La Facilité a été mise en place dans le cadre de la Vision africaine de l’eau et des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). La Banque africaine de développement, à la demande du (AMCOW), gère la Facilité. Les ressources de la FAE sont principalement allouées aux projets et programmes portant sur les ressources en eau et visant essentiellement à créer un environnement favorable à la gestion durable des ressources en eau nationales et régionales, préparer des projets et programmes destinés à l’investissement immédiat en capital et fournir des ressources pour les investissements stratégiques et à petite échelle. La FAE planifie, organise et réalise des activités liées aux phases du cycle des projets et programmes (identification, préparation, mise en œuvre et supervision) dans les domaines susmentionnés, dans tous les pays africains. La FAE entreprend des études sur les questions de développement du secteur de l’eau et les domaines connexes ; fournit conseils et assistance technique aux pays africains ; et assure la coordination et la synergie entre les autres partenaires et donateurs du secteur de l’eau et l’assainissement en Afrique. La FAE a un portefeuille de projets de l’ordre de 166 millions d’euros en Afrique. 

 

LE POSTE :

 

Le spécialiste de la gestion des ressources en eau est chargé de représenter la FAE dans la sous-région, de concevoir et de superviser un portefeuille de projets conformément à la stratégie de la FAE. Le but ultime est d’aider les pays membres régionaux à mobiliser des ressources pour le secteur de l’eau. Il s’agira de :

  • Représenter la FAE dans la région et établir des partenariats avec des institutions de financement et de recherche ;
  • Développer le portefeuille de la FAE dans la sous-région conformément à la stratégie de la FAE en identifiant des projets et en menant une concertation avec les gouvernements, les organismes de bassin, les autorités locales, les services publics, le secteur privé et des ONG ;
  • Superviser le portefeuille de la FAE dans la sous-région en veillant à ce que les objectifs des projets soient atteints, notamment en ce qui concerne le financement des investissements de suivi ;   
  • Concevoir des produits du savoir pour partager l’impact de la FAE et les leçons apprises.

Fonctions et responsabilités

En tant que représentant de la FAE, le spécialiste de la gestion des ressources en eau sera chargé d’appuyer le développement du portefeuille de la FAE dans la sous-région. Sous la supervision générale du Chef de la division RDGS2 et du coordinateur de la FAE, le/la titulaire du poste devra gérer un portefeuille de projets et veillera à ce que les objectifs des projets soient atteints de manière efficiente et durable. Le spécialiste devra entreprendre les diverses activités (sans toutefois s’y limiter) suivantes :

 

Représenter la FAE dans la sous-région

  • Initier, diriger et/ou coordonner la participation de la FAE au dialogue avec les gouvernements, les autorités locales, les organismes de bassins, les services d’eau, le secteur privé et les ONG ;
  • Promouvoir la FAE en participant à des forums et événements sous - régionaux et régionaux ;
  • Communiquer sur la stratégie et les impacts de la FAE afin de faciliter la préparation des demandes de financement ;
  • Assurer la liaison avec les partenaires au développement pour identifier les possibilités de cofinancement et assurer le financement des projets de suivi préparés grâce aux subventions de la FAE, y compris les options comme le financement climatique.

 

Développer le portefeuille de projets de la FAE dans la sous-région

  • Identifier les projets et programmes novateurs qui pourraient être financés par la FAE, initier et conduire des missions d’identification de projets et développer une réserve de projets de la FAE en accord avec la stratégie de la FAE ;
  • Participer à la sélection des propositions reçues de candidats, en particulier pour veiller à ce qu’elles répondent au mandat et aux objectifs de la FAE, y compris les questions transversales telles que le changement climatique et les aspects liés au genre ;
  • Organiser et entreprendre des missions de préparation de projets, seul, ou en coopération avec d’autres agences multilatérales de développement ;
  • Organiser et entreprendre des missions de préparation de projets, seul, ou en coopération avec d’autres agences multilatérales de développement ;
  • Évaluer les projets et les programmes d’appui de la FAE et formuler des recommandations concernant la forme d’intervention ainsi que les montants, les modalités et les conditions des subventions ;
  • Veiller à ce que les projets soient conçus conformément aux orientations stratégiques de la FAE et qu’ils intègrent les connaissances les plus récentes et les domaines d’intérêt actuels, tels que le changement climatique, le genre, la croissance verte, etc.

 

Superviser le portefeuille de la FAE dans la sous-région

  • Veiller à ce que les accords de subvention soient signés rapidement après leur approbation et à ce que toutes les conditions de subvention soient remplies pour une prompte mise en œuvre des projets et programmes ;
  • Fournir une assistance continue aux bénéficiaires pour l’appropriation et la mise en application des procédures opérationnelles de la FAE relatives à l’administration des dons ainsi que les règles et procédures d’acquisition des biens, travaux et services de la BAD ;
  • Suivre les décaissements dans le cadre des projets et veiller à ce que les prévisions de décaissement soient atteintes en soutenant et en conseillant les agents d’exécution sur les questions de mise en œuvre des projets ;
  • Examiner les documents de passation des marchés pour en assurer la conformité avec les politiques, règles et procédures de la BAD ;
  • Identifier et superviser les consultants financés par la FAE pour préparer, évaluer ou superviser des projets et programmes ou pour réaliser des études et autres activités opérationnelles, etc. ;
  • Effectuer une supervision sur place et sur le terrain pour s’assurer que les projets servent les objectifs visés et recommander toutes mesures correctives nécessaires ;
  • Préparer les rapports d’achèvement de projet (RAP) conformément aux procédures opérationnelles de la FAE ;
  • Veiller à ce que les investissements en cours de préparation soient développés à un stade bancable ou finançable, impliquer les spécialistes sectoriels de la BAD dans la préparation de projets et assurer la liaison avec les gouvernements et les bailleurs potentiels afin d’en garantir le financement ;
  • Veiller à l’achèvement et à la clôture en temps voulu des projets ;
  • Veiller à ce que les audits de projet, tel que stipulés dans le Manuel des opérations de la FAE, soient effectués en temps opportun.

 

Concevoir des produits du savoir

  • Identifier et faciliter le recours à des experts clés (individus et institutions) en Afrique à des moments stratégiques pour apporter un soutien aux bénéficiaires pendant la conception et la mise en œuvre des projets ;
  • Favoriser la création d’un environnement propice à la gestion du savoir dans les projets, notamment en : (i) associant des experts de la gestion de l’eau en Afrique à des projets et en fournissant un appui efficace ; (ii) identifiant les approches novatrices, les résultats et les enseignements tirés des expériences réussies et en veillant au partage rapide des informations entre bénéficiaires ; (iii) encourageant et en soutenant, si nécessaire, la diffusion des résultats au niveau voulu pour leur émulation ; (iv) établissant et diffusant à une large audience les synthèses de projets ; (v) garantissant un recrutement efficace des consultants pour entreprendre différentes activités de gestion du savoir ;
  • Entreprendre et/ou superviser des études et des analyses sur les questions relatives à la gestion des ressources en eau et à l’assainissement en Afrique.

 

Administration/Liaison de la FAE

  • Contribuer à la préparation du rapport annuel de la FAE, du plan de travail annuel et du budget, selon les besoins ;
  • Accéder aux demandes d’information du coordinateur de la FAE et de l’équipe de la FAE au siège en temps opportun ;
  • Participer à la coordination ou à l’organisation des activités de la FAE ou participer à des événements spécifiques de la FAE si nécessaire ;
  • Entreprendre les tâches qui peuvent être demandées de temps à autre par le coordinateur de la FAE.

 

Critères de sélection

  • Avoir au minimum un Master ou son équivalent en eau, assainissement, gestion des ressources en eau, ingénierie ou irrigation ;
  • Justifier d’un minimum de 6 ans d’expérience pertinente dans la gestion des ressources en eau, les projets d’approvisionnement en eau ou d’assainissement, l’élaboration et/ou le financement de projets ; une expérience dans les institutions de financement du développement est nécessaire ;
  • Posséder une bonne connaissance de la gestion des ressources en eau dans un contexte national ou transfrontalier et/ou des techniques d’approvisionnement en eau ou d’assainissement ; être capable de donner des conseils sur certains des thèmes suivants : gestion intégrée des ressources en eau, gestion des ressources en eau transfrontalières, planification des investissements, préparation de projets d’infrastructures d’eau (assainissement, irrigation, hydroélectricité, etc.), résilience climatique, structuration des chaînes de valeur informelles en assainissement, mécanismes de financement des investissements et frais d’entretien et d’exploitation des installations, mobilisation du secteur privé, et préparation des partenariats publics-privés ;
  • Faire preuve de compétences en gestion de projet ;
  • Connaître les règles et procédures de passation des marchés de la BAD ou des BMD ;
  • Avoir de solides compétences en matière de conseil ;
  • Être capable de traiter des questions sensibles dans un environnement multiculturel et d’établir des relations de travail efficaces avec ses collègues ;
  • Être capable de travailler de manière autonome avec peu de supervision et également dans au sein d’une équipe multiculturelle ;
  • Être capable de susciter le changement ;
  • Pouvoir faire preuve de souplesse, d’ouverture d’esprit et d’intégrité ;
  • Avoir une attitude volontariste et axée sur les clients et les résultats ;
  • Démontrer une aptitude à communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue ;
  • Maîtriser l’utilisation des applications courantes de Microsoft Office (Word, Excel, Access, PowerPoint) et de SAP.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

POSTULER

Référence :
ADB/19/039
Contrat :
Poste(s) disponible(s) :
1
Expérience :
6 ans
Niveau d'étude :
BAC+5 (MASTER-DEA-DESS)
Lieu de travail :
Prétoria - AFRIQUE DU SUD
Vous n'êtes pas autorisé à accéder au formulaire de candidature.

Sur Facebook

Alertes: restez informé