Employeurs : Diffusez gratuitement vos offres d'emplois vers des milliers de candidats en Afrique et dans le monde entier.

Candidats(es) : 100% Gratuit Déposez votre CV pour être informé(e) et repéré(e) par les recruteurs.

Chargé en Chef du Cofinancement (Expiration 26/04/2019)

Objectifs

LA BANQUE :

 

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social sur l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013‑2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (les Cinq grandes priorités – les High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique ont été définis, à savoir : l'énergie, l'agro-industrie, l'industrialisation, l'intégration et l'amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

 

LE COMPLEXE :

La Vice-présidence chargée des finances supervise la gestion financière du Groupe de la Banque africaine de développement (la « Banque ». Cette fonction englobe les activités de trésorerie de la Banque, y compris les emprunts sur les marchés de capitaux et les activités de placement ; les fonctions de contrôle comprenant l’information financière et l’administration des prêts ; la mobilisation stratégique des ressources et le renforcement des ressources financières et des instruments non statutaires ; et la gestion globale de l’actif et du passif de la Banque.

 

LE DÉPARTMENT RECRUTEUR :

 

Le Département des syndications et des services techniques financiers (FIST) a pour rôle de :

  1. Fournir des services centralisés de syndication, de cofinancement et des services techniques financiers à l'ensemble de la Banque, dans le cadre des activités de prêt aussi bien du secteur public que du secteur privé et à travers différents produits ;
  2. Définir les objectifs de cofinancement et les indicateurs de performance clés et coordonner leur réalisation à l’échelle de la Banque ; et
  3. Elaborer des produits financiers et les mettre en œuvre.

 

LE POSTE :

Relevant du Chef de la division des syndications et du cofinancement, le Chargé en chef du cofinancement établit et entretient des relations étroites avec les cofinanciers en vue de faciliter et de maximiser le cofinancement des projets souverains et non souverains, en ayant recours aux accords et mécanismes de cofinancement aussi bien existants que nouveaux. Les accords existants comprennent actuellement le Fonds spécial du Nigéria, la Facilité de cofinancement accéléré pour l'Afrique (Japon), l’Africa Growing Together Fund (Chine), l'Agence française de développement (France), l’Union européenne, le Fonds coréen de coopération pour le développement économique, la Banque islamique de développement et d'autres mécanismes ad hoc fondés sur des accords de coopération générale.

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision du chef de la Division cofinancement et syndication, le Chargé en chef du cofinancement assure les fonctions suivantes :

  1. De manière créative et proactive, veiller à l'utilisation, la mise en œuvre et la gestion efficaces des mécanismes de cofinancement existants et futurs et des accords de partenariats de la Banque ;
  2. Responsabilités de montage financier- en consultation avec les équipes sectorielles, déterminer les cibles potentielles pour l’utilisation des facilités de cofinancement et discuter avec les équipes sectorielles sur le pitching; le montage financier inclut : conseiller les chargés d’investissement et les chefs de projet sur la structuration et participer activement à la présentation de propositions aux clients.
  3. Faciliter la communication et la circulation de l'information au sein de la Banque et avec les parties prenantes externes ;
  4. Travailler en coordination avec des homologues internes clés (Vice-président du développement régional, de l'intégration régionale et de la prestation de services; les chargés de programmes régionaux et les chargés de programmes pays; les départements sectoriels et les chargés de projets entre autres) pour identifier les opportunités de cofinancement dans la réserve de projets de la Banque à l'attention des coordonnateurs des facilités de cofinancement concernées.
  5. Gérer/coordonner un ou plusieurs mécanismes de cofinancement ou accords de partenariat selon le cas, servir de point de contact principal et représenter la Banque africaine de développement auprès des institutions partenaires pour toutes les questions relatives aux mécanismes en question.
  6. Acquérir et appliquer une connaissance approfondie des mécanismes de cofinancement et du cycle des projets de la Banque pour soutenir et assurer la réalisation globale et le respect des accords de cofinancement et de partenariat ainsi que des politiques et procédures applicables de la Banque.
  7. Suivre, acquérir, consolider, vérifier et analyser les informations pertinentes provenant de diverses sources, tant internes qu’externes, y compris des informations sur l'évaluation des projets et les résultats en matière de développement.
  8. Préparer des rapports réguliers / requis sur les activités de cofinancement, etc., apporter un soutien et une contribution à la préparation d'autres rapports internes et externes si nécessaire.
  9. Encourager la connaissance des mécanismes de cofinancement de la Banque et la sensibilisation à ces derniers ; préparer divers autres documents au besoin, par exemple pour la promotion et les relations publiques, la formation, l'explication des réalisations et des résultats de perfectionnement obtenus grâce au cofinancement, etc.
  10. Contribuer de manière constructive à la conception et à la mise en place de nouveaux mécanismes /facilités ;
  11. Contribuer de manière constructive à la formulation et à l'examen des politiques, des règles et des procédures pertinentes de la Banque.

Critères de sélection

  1. Être titulaire d’un master (ou un diplôme équivalent) en économie du développement, en administration des affaires dans une autre discipline connexe.
  2. Justifier d’au moins (6) années d’expérience pertinente dans une institution financière de renom ou dans un organisme d’aide bilatérale.
  3. Être capable de communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, avec de préférence une connaissance pratique de l’autre langue.
  4. Avoir une connaissance d'autres langues utiles, par exemple, le japonais, le chinois, le coréen, l’arabe.
  5. Il est essentiel de posséder de solides compétences en rédaction, en plus de compétences analytiques et quantitatives.
  6. Démontrer une compréhension des structures internationales d'aide au développement et une connaissance des enjeux actuels et des événements en cours sur la scène du développement.
  7. Avoir une connaissance des activités du cycle de projet de la Banque ou d'autres banques multilatérales de développement/institutions de financement du développement et des règles, politiques, procédures et pratiques courantes applicables, y compris la passation de marchés et le décaissement.
  8. Avoir une expérience des règles et procédures administratives de la Banque ou d'une grande organisation publique / internationale comparable, notamment, le budget, les programmes de travail, le recrutement et la gestion de consultants, etc.
  9. Démontrer une capacité à utiliser pleinement les systèmes, les politiques et les procédures pour résoudre des problèmes et produire les résultats requis.
  10. Avoir une pensée stratégique, créative et logique avérée ; avoir le sens de l’initiative, des aptitudes en matière de résolution de problèmes ; démontrer du bon sens, avoir un raisonnement solide et un bon jugement.
  11. Être capable de planifier et d’organiser, d’obtenir les résultats escomptés dans les délais fixés.
  12. Faire preuve de professionnalisme - tact, ponctualité, bonne organisation, respect, éthique, fiabilité, confiance en soi, détermination.
  13. Être en mesure de communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, avec une connaissance pratique de l’autre langue.
  14. Être capable de travailler en équipe – collaboration, établissement de réseaux, gestion des relations.
  15. Maitriser l’utilisation des logiciels courants de la Suite Microsoft Office (Word, Excel, Access, PowerPoint, SharePoint).
  16. Avoir une expérience de l’environnement de travail SAP.

 

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

POSTULER

Référence :
ADB/19/020
Contrat :
Poste(s) disponible(s) :
1
Expérience :
6 ans
Niveau d'étude :
BAC+5 (MASTER-DEA-DESS)
Lieu de travail :
COTE D’IVOIRE
Vous n'êtes pas autorisé à accéder au formulaire de candidature.

Sur Facebook

Alertes: restez informé