Employeurs : Diffusez gratuitement vos offres d'emplois vers des milliers de candidats en Afrique et dans le monde entier.

Candidats(es) : 100% Gratuit Déposez votre CV pour être informé(e) et repéré(e) par les recruteurs.

Chargé supérieur de la gouvernance et de la gestion économique (Expiration 03/05/2019)

Objectifs

LIEU D’AFFECTATION :

 

ABIDJAN, COTE D’IVOIRE, NAIROBI, PRETORIA

 

LA BANQUE :

 

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux).  Le programme de développement de la Banque vise à fournir un appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.

 

LE COMPLEXE :

 

Le Complexe de gouvernance économique et de gestion du savoir (ECVP) a pour objectif principal de donner plus de visibilité et de proéminence au savoir, à sa diffusion et à sa gestion. Pour ce faire, il : i) assure l’accès aux résultats des recherches multisectorielles pertinentes du point de vue opérationnel sur les questions relatives au développement de l’Afrique ; ii) comble le déficit en données statistiques en Afrique en améliorant la disponibilité, la qualité et l’envergure des statistiques, pour la formulation, l’application et l’évaluation des politiques, de même que le suivi des progrès réalisés, et la contribution à l’essor de la statistique de coopération en Afrique. ECVP est également le point focal pour le renforcement des capacités et l’offre de formation, l’accent étant clairement mis sur les domaines les plus pertinents pour assurer la croissance économique et la mise en œuvre efficace des projets financés par la Banque et renforcer leur impact. 

 

LE DÉPARTEMENT RECRUTEUR :

 

Le Bureau de coordination de la gouvernance et de la gestion des finances publiques (ECGF) fait partie du complexe de l’Économiste en chef/Vice-présidence pour la gouvernance économique et la gestion du savoir (ECVP), basé au siège à Abidjan, et est responsable de la coordination et de la mise en œuvre des politiques, stratégies et programmes de gouvernance de la Banque, notamment des prêts et activités non liées aux prêts. ECGF travaille en étroite collaboration avec les autres complexes et départements de la Banque. Afin de veiller à ce que : (i) la collaboration technique de la Banque avec les processus politiques et stratégiques clés dans le domaine de la gouvernance et de la gestion des finances publiques soit correctement coordonnée ; et (ii) que les interventions de la Banque dans les pays membres régionaux, par le biais d’opérations/appuis budgétaires et projets de renforcement institutionnel, favorisent une gouvernance et une gestion efficaces et responsables des finances publiques.

 

LE POSTE :

Le Chargé supérieur de la gouvernance et de la gestion économique (PL-5) sera responsable de la création, du traitement, de la supervision et de la gestion générale du portefeuille des opérations du secteur de la gouvernance. Il s’agit notamment d’opérations d’appui budgétaire/axées sur des programmes et de projets d’appui institutionnel, ainsi que de travaux de diagnostic ciblés avec un accent sur la création d’institutions efficaces qui promeuvent l’équité, la transparence et la reddition de comptes dans la gestion des ressources publiques. Le titulaire devra aussi participer à mener le dialogue politique au plan national sur des questions de gouvernance clés. Il devra, par ailleurs, fournir des conseils et des contributions d’expert aux activités opérationnelles du Groupe de la Banque en examinant la structure technique et les arrangements institutionnels des projets/programmes de gouvernance proposés pour financement par la Banque et évaluer leur faisabilité dans la perspective des impacts présents et futurs. De plus, il devra aussi contribuer à la mise en place de partenariats et au renforcement des initiatives dans le domaine de la gouvernance. Le travail réalisé contribuera à la concrétisation du programme de travail de la Banque en matière de gouvernance, vu qu’il se rapporte à la mise en œuvre des priorités phares (High 5) de la Banque : nourrir l’Afrique, éclairer et fournir de l’énergie à l’Afrique, industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de vie des populations africaines.

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision et la direction du Directeur en charge de la Gouvernance et du Bureau de coordination de la gouvernance et de la gestion des finances publiques (ECGF), le Chargé supérieur de la gouvernance et de la gestion économique devra :

 

Stratégie et planification :

  1. Contribuer à l’élaboration de politiques sectorielles et nationales de même que des stratégies de gouvernance économique dans les pays membres régionaux (PMR) en collaboration avec les agences gouvernementales et les bureaux pays.
  2. Appuyer le dialogue politique entre les responsables gouvernementaux et les partenaires au développement sur la politique de gouvernance et les réformes. 
  3. Contribuer à la préparation de déclarations de politique générale, de notes de synthèse et de divers rapports sur les questions de gouvernance économique.
  4. Contribuer à la préparation des documents de stratégie d’intégration régionale, des documents de stratégie pays et des évaluations des politiques et des institutions nationales afin de s’assurer que les questions de gouvernance et de gestion économique sont intégrées et traitées de manière adéquate.
  5. Représenter la Banque dans ses activités avec les partenaires au développement sur le cadre macroéconomique du pays.

 

Gestion de projets :

  1. Appuyer les équipes de la Banque dans la préparation et la mise en œuvre des opérations axées sur les programmes et des projets d’appui institutionnel au plan national et régional ;
  2. Gérer un portefeuille actif de projets/programmes pays, afin de permettre la mise en œuvre en temps voulu, conformément aux objectifs convenus ;
  3. Impliquer toutes les parties prenantes concernées, y compris les gouvernements des PMR, les autres partenaires au développement et les parties concernées (y compris les sociétés civiles) ou d’autres parties prenantes dans les activités du cycle de projet ;
  4. Veiller à ce que les questions techniques, économiques, financières et transversales clés soient intégrées aux projets.

 

Activité économique sectorielle et partage du savoir :

  1. Préparer des examens, des analyses et des rapports sur les initiatives de gestion économique des gouvernements, en veillant à ce qu’elles soient prises en compte lors de la conception et de la mise en œuvre des programmes ;
  2. Participer à la préparation des travaux d’analyse et de diagnostic en matière de gouvernance et de systèmes de gestion des finances publiques ;
  3. Participer au renforcement de la coordination avec les autres partenaires au développement travaillant dans ce domaine, et servir de point focal pour les engagements au niveau des pays dans ces domaines ;
  4. Contribuer aux activités de plaidoyer, de diffusion et de consolidation du savoir sur les questions sectorielles, la gestion des finances publiques, la politique fiscale, les dépenses publiques ;
  5. Représenter la Banque lors de conférences, séminaires et ateliers nationaux ; prendre part à des évènements, des réunions et des groupes sectoriels relatifs au domaine de la gouvernance et fournir des rapports réguliers au Chef de bureau pays et au Directeur sectoriel.

 

Supervision du personnel :

  1. Superviser les consultants.

Critères de sélection

  1. Être titulaire d’au moins un Master ou d’un diplôme équivalent en économie, administration publique, gouvernance/science politique, droit ou autres domaines connexes ;
  2. Avoir au moins cinq (5) ans d’expérience dans la gouvernance, la gestion économique, la formulation de politique, la gestion de recettes, les dépenses publiques ou des domaines connexes ; avoir une expérience solide et avoir fait ses preuves dans la conception et la mise en œuvre d’opérations (y compris des projets d’investissement et des politiques axées sur les opérations) aussi bien que la gestion de projets ;
  3. Avoir de l’expérience dans la mise en œuvre de projets avec des institutions publiques et/ou des institutions bilatérales et multilatérales de financement du développement ;
  4. Avoir un sens de l’initiative avéré, être axé sur les résultats, le travail d’équipe et être à même de travailler efficacement au sein d’une équipe diverse, avec des collègues souvent basés dans différentes zones géographiques ;
  5. Avoir une connaissance approfondie de la gouvernance et des questions de gestion économique ;
  6. Être au fait des politiques opérationnelles et des pratiques de programmation des organisations multilatérales ;
  7. Faire montre d’aptitudes relationnelles avérées et la capacité de coordonner les intérêts de diverses parties prenantes ;
  8. Démontrer une aptitude à employer des approches novatrices, travailler de façon autonome et utiliser de nouvelles méthodes pour résoudre des problèmes tout en restant efficace dans un environnement institutionnel dynamique, évolutif et exigeant ;
  9. Faire preuve d’un solide esprit critique — anticiper les besoins et les requêtes et être capable de mener, de manière indépendante, des discussions politiques avec les représentants des pouvoirs publics, et appuyer la réflexion stratégique sur la gouvernance et la gestion économique ;
  10. Démontrer une aptitude à collaborer au sein d’équipes et avec d’autres services ;
  11. Démontrer une aptitude à réussir dans un environnement multiculturel ;
  12. Démontrer une aptitude à travailler sous pression, à organiser le travail et à gérer plusieurs tâches simultanément ;
  13. Démontrer une aptitude à communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue ;
  14. Avoir des compétences dans l’utilisation des applications standards de la Suite Microsoft Office et de SAP est particulièrement souhaitable.

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

POSTULER

Référence :
ADB/19/057
Contrat :
Poste(s) disponible(s) :
4
Expérience :
5 ans
Niveau d'étude :
BAC+5 (MASTER-DEA-DESS)
Lieu de travail :
ABIDJAN - NAIROBI - PRETORIA
Vous n'êtes pas autorisé à accéder au formulaire de candidature.

Sur Facebook

Alertes: restez informé